Education positive I Les 5 clés pour tout comprendre

L’ éducation positive vise à encourager l’enfant plutôt qu’à le punir. A lui apprendre à aimer les règles plutôt qu’à lui imposer par la peur ou la force. Ni laxiste, ni autoritaire, l’éducation positive est en recherche du juste milieu. Elle s’appuie sur les découvertes en neurosciences et sur les lois naturelles d’apprentissage de notre cerveau.

Alors de quoi s’agit-il précisément ? Quels sont ses principes fondamentaux mais surtout comment fonctionne-t-elle concrètement au quotidien ?

L’éducation positive, tout un programme

Nous allons voir que l’éducation positive en premier lieu une méthode éducative, dont l’objectif est de gérer les difficultés familiales de manière à pacifier les relations. Elle remplace les méthodes punitives et coercitives telles que punitions, menaces, coups, par des solutions basées sur la confiance et la communication.

Des outils concrêts

C’est aussi un ensemble d’outils de parentalité qui remplacent les punitions par les jeux et permet de mieux gérer les crises de colère de l’enfant et de comprendre son comportement. Son objectif est d’apprendre à l’enfant une auto discipline afin qu’il puisse trouver sa place dans la vie et la société.

C’est un travail sur le long terme dont le but est que notre enfant, notre petite fille ou notre petit garçon, devienne un jour un adulte épanouit doté de compétences de vie qui lui permettront d’évoluer dans le monde.

Une nouvelle idée des relations parents-enfants

L’éducation positive est également une vision différente des relations parents-enfants et une perception différente de l’enfant et des relations humaines. Elle défend l’idée que oui, être parent et éduquer peut se faire dans la joie, en émotion positive et que l’on peut suivre son cœur en matière de parentalité sans reproduire l’éducation autoritaire que nous avons connue ni tomber dans le laxisme.

En tant que maman ou papa on peut ressentir le besoin de suivre une formation pour pratiquer l’éducation positive, tout particulièrement lorsque l’on n’a pas été éduqué de cette manière, voici dons les principales clés de l’éducation positive pour retrouver le plaisir d’élever nos enfants ! Qu’appelle-t-on Discipline Positive, en quoi la parentalité positive est-elle unique, quels sont les livres essentiels dans une bibliothèque bienveillante, que sont l’éducation bienveillante et la communication non violente, 5 thèmes, 5 articles pour tout comprendre !

La Discipline Positive, se fonde sur l’étude de la psychologie de l’enfant et s’inscrit dans le courant de l’ éducation positive.

En effet, développée et démocratisée par Jane Nelsen et Lynn Lott dans les années 70, la Discipline Positive est axée sur la non-violence (ni physique, ni verbale).

C’est pourquoi en Discipline Positive, on n’utilise ni cri, ni punition, ni chantage, ni menace, ni récompense.

La Discipline Positive c’est être ferme et bienveillant en même temps. Pas de punition, pas de récompense, mais l’apprentissage de compétences de vie. Cette pédagogie permet de retrouver une relation adulte-enfant saine et apaisée.

En quoi être parent en éducation positive diffère-t-il de la parentalité traditionnelle ?

Tout d’abord c’est un réel engagement, un choix qui impacte tous les aspects de notre vie car il résulte d’une prise de conscience.

Il s’agit donc d’une parentalité active qui nécessite des apprentissages pour faire différemment du modèle connu.

C’est aussi une parentalité qui pousse à prendre soin de soi en tant que parent autant qu’à prendre soin de notre enfant.

Mais elle nous challenge également car nous devons déconstruire nos réflexes éducatifs, créer de nouveaux automatismes, nous reconnecter à notre enfant intérieur.

Cependant, elle n’est pas plus difficile à appliquer car si elle nécessite un travail sur soi, elle permet surtout un climat familial plus harmonieux et apaisé.

Dans le top 10 des meilleurs livres d’ éducation positive, on va retrouver des livres théoriques, pratiques et scientifiques. Tout d’abord, parmi les grands classiques il y a :

  • « L’enfant » de Maria Montessori,
  • « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat,
  • « L’élément » de Ken Robinson,
  • « Porter un regard bienveillant sur l’enfant et sur soi » d’Arnaud Deroo.

Les meilleurs livres dans la catégorie scientifique sont :

  • « Pour une enfance heureuse » de Catherine Gueguen
  • « Au cœur des émotions de l’enfant » de Filliozat.

Parmi les meilleurs livres « pratiques » nous trouvons :

  • « Cool parents make happy kids » de Charlotte Ducharme,
  • « La discipline positive » de Jane Nelsen mais aussi
  • « Parler pour que les enfants écoutent » de Faber et Mazlich et
  • « Les mots sont des fenêtres » de Marshall Rosenberg.

Cela fait quelques années maintenant qu’on entend parler d’éducation bienveillante.

Il s’agit d’une relation parent enfant égalitaire et non-violente ou l’on cherche à respecter les besoins de chacun. En fait, c’est le juste milieu entre autoritarisme et laxisme.

Bien que le concept existe depuis de nombreuses années, le boom des neurosciences lui a donné une validité scientifique qui fait qu’aujourd’hui beaucoup de parents choisissent cette pédagogie.

A la recherche de plus d’harmonie dans leur vie de famille, les parents choisissent l’éducation bienveillante pour enseigner des compétences de vie à leur enfant et pacifier les relations.

En la pratiquant, ils réalisent que ce sont tous les aspects de leur vie qui se retrouvent impactés en positif par ce choix éducatif.

Selon le modèle traditionnel éducatif, notre manière de nous adresser aux enfants est bien souvent très différente de notre façon de parler aux adultes.

Directive, autoritaire, cette communication dessert la plupart du temps nos intérêts et abime la relation.

La CNV ou Communication Non Violente nous apprend comment nous exprimer pour transmettre notre message sans que notre interlocuteur se sente agressé.

Ainsi il sera plus ouvert à la discussion et à entendre nos propres besoins.

Cette communication bienveillante se déroule en cinq étapes : L’intention, l’observation, la verbalisation, l’expression du besoin et la demande.

Apprendre la CNV permet d’établir une communication respectueuse avec les enfants mais cela fonctionne également avec les adultes.

C’est un outil très puissant qui permet vraiment d’apaiser les relations personnelles mais aussi professionnelles !

Retrouvez-nous sur votre réseau préféré :

Ces articles pourraient également vous intéresser :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Education positive I Les 5 clés pour tout comprendre
4.9 (98.67%) 15 votes

Pin It on Pinterest

Shares
Share This