Le guide décapant des parents imparfaits

Vous voulez améliorer votre relation avec vos enfants et avez miraculeusement entendu parler de l’éducation  positive. Donc, vous explorez minutieusement les librairies ou les sites de vente à la recherche de l’ouvrage ad hoc, celui qui, infaillible, transformera votre vie. Mais encore, vous connaissez My kid is happy qui, rien que pour vous, en lit beaucoup. Dans ces conditions optimales, nous vous présentons Le guide décapant des parents imparfaits, l’éducation positive par Candice Kornberg Anzel, Eve Aboucaya et Camille Skrzynski.

Découvrir l’éducation positive en déculpabilisant

L’éducation positive sur un ton décalé

Le chemin de l’éducation est non seulement long mais aussi parsemé d’embûches. En tant que parents, nous connaissons tous des situations dans lesquelles on ne s’illustre ni par notre empathie ni par nos qualités de pédagogue. Vos relations avec vos enfants ne sont pas toujours comme vous voudriez qu’elles soient. C’est pourquoi  Le guide décapant des parents imparfaits, l’éducation positive  a décidé de vous emmener sur la voie de l’éducation positive dans la bonne humeur. Pourquoi ? Parce que s’améliorer, oui et sur un ton léger encore mieux! Le tout assorti à des illustrations amusantes. En bref, ce guide a été conçu non seulement pour nous faire découvrir l’éducation positive mais aussi pour nous faire rire.

Les tests, jeux et des anecdotes pour vous motiver

Les chapitres sont ponctués d’anecdotes qui vous rappellent que vous n’êtes pas seuls et que finalement certaines situations sont universelles ! De même, chaque chapitre vous donne des conseils et des astuces pour appliquer l’éducation positive avec vos enfants. Vous pourrez également exercer votre absorption de l’éducation positive grâce à quelques jeux et tests. Par exemple : « Êtes-vous un parent autoritaire, permissif ou ferme et bienveillant ? » Vous cochez vos réponses et voyez où vous vous situez. Des mots croisés aussi pour apprendre à reconnaître les croyances erronées de vos enfants et des jeux, comme par exemple transformer une injonction en demande bienveillante. Petit entraînement, certes, mais très positif pour intégrer les concepts fondamentaux de l’éducation positive.

A chaque fin de chapitre un outil fondamental de l’éducation positive à mettre en place

Le ton du livre est décalé, les illustrations font rire mais en fait, ne vous détrompez pas c’est très sérieux ! Chaque fin de chapitre présente un outil essentiel à l’amélioration de votre quotidien avec vos enfants. Par exemple, le premier chapitre propose le temps d’échange en famille qui permet de fixer le cadre et les limites dans lequel la vie de famille va s’organiser. Ensuite, selon les thèmes, vous trouverez parmi d’autres outils la roue des choix, le temps de pause ou encore le temps dédié etc.

L’éducation positive: ses objectifs

Qu’est-ce que la discipline positive ? En quoi va-t-elle vous permettre de partager de véritables moments de complicité avec vos enfants ? Quelles compétences allez-vous transmettre à vos enfants grâce à ses outils ?

 Pourquoi utiliser l’éducation positive: le parent BDR

Tout d’abord, selon le guide décapant des parents imparfaits, l’éducation positive, le parent BDR est celui qui est au « Bord Du Gouffre ». Il est d’ailleurs représenté au début du livre parmi trois types de parents à découvrir. Il s’agit essentiellement de présenter ce que beaucoup de parents vivent au quotidien avec leurs enfants. Ainsi, les thèmes de l’opposition, l’endormissement, le repas ou encore les disputes sont abordés à travers des témoignages. Un conseil éducation positive est présenté en dessous de chacun d’entre eux.

L’éducation positive: un équilibre entre bienveillance et fermeté

Deux notions au cœur de l’éducation positive parce que trop d’autorité ou trop de permissivité empêchent les enfants de se construire dans un équilibre pourtant fondamental pour leur vie future.

Poser le cadre et les limites

Vous voulez arrêter de crier, de vous presser et de TOUT faire à la place de vos enfants pour que « ça aille plus vite». Pour améliorer la vie de famille et la rendre agréable à tous, vous devez poser un cadre et des limites. Partant de ce fait, c’est en famille qu’il faut le faire pour qu’ensuite la participation de chacun soit volontaire. Bon, cela ne changera peut-être pas du jour au lendemain mais patience…L’éducation positive, c’est sur le long terme !

Définir vos objectifs éducatifs: que voulez-vous transmettre à vos enfants ?

Fais ce que je dis mais pas ce que je fais

Vous est-il déjà arrivé de demander à votre enfant d’arrêter de crier en criant ? Ou encore, de lui demander de ne pas dire de gros mots, alors que vous, vous en dites pas mal en voiture (voire pas qu’en voiture…) ?

Ce que Le guide décapant des parents imparfaits, l’éducation positive vous propose, c’est de lister les compétences que vous voulez transmettre à vos enfants. Accrochez cette liste sur votre frigo et pensez à appliquer pour vous-même ce que vous voulez pour vos enfants. Mais pourquoi ?

Les neurones miroirs

Parce que vos enfants vous imitent. En effet, les neurones miroirs servent à imiter les actions que vous voyez et à comprendre les intentions des autres, leurs émotions. Ils ont par conséquent aussi une fonction sur le processus de l’empathie.

En bref, vos enfants vous observent… Donc, plus de gros mots, plus de critiques sur les voisins etc. etc.

Comment appréhender les erreurs avec l’éducation positive?

Personne n’aime faire des erreurs. Vous en faites une et c’est la fin du monde. Mais en fait : Errare humanum est,non ? Néanmoins, vous n’en ferez jamais autant que les consuls romains (l’adage est ancien !) donc pas de panique. Ce que l’éducation positive nous dit c’est qu’elles sont d’excellentes opportunités d’apprentissage.

L’erreur a-t-elle un impact positif sur votre vie ?

Si l’erreur a mauvaise presse, c’est parce qu’elle est finalement synonyme d’échec et que la pression sociale en termes de réussite est très forte. Beaucoup de parents vivent avec une volonté de perfection non seulement pour leurs enfants mais aussi pour eux-mêmes. Dur à vivre non ?

Vos enfants ratent un contrôle ou n’écoutent pas ce que vous dites ? Dites-vous bien que les réprimander vertement ne va pas développer en eux la capacité de se corriger pour progresser mais plutôt les conforter dans des croyances erronées dévalorisantes. Le guide vous donne des astuces et conseils et vous démontre les impacts positifs de l’erreur sur votre vie.

Les trois R de la réparation pour se reconnecter avec son enfant

C’est un outil fondamental de la discipline positive : Reconnaître, Réconcilier, Résoudre. Avec trois grands R parce que la clé est là. Reconnaître ses propres erreurs, ce qui peut être parfois difficile, surtout avec vos enfants, c’est le premier pas vers la réparation et la recherche de solutions.

Réapprendre à communiquer avec son enfant

Se sentir incompris peut engendrer des situations compliquées et parfois difficiles à gérer. A vrai dire, vos enfants ont de véritables besoins. Communiquer avec eux permet la compréhension de leur fonctionnement et l’amélioration des relations.

Gérer les émotions : la communication non violente

Le guide reprend la démarche de Marshall Rosenberg, l’inventeur de la communication non violente : Observation, sentiment, besoin et demande. Ainsi, on désamorce une situation difficile d’abord en observant la situation puis exprimant son ressenti et son besoin. Ensuite on formule une demande qui va susciter la contribution de l’autre.

Comprendre les besoins de nos enfants pour désamorcer les crises

Un des grands principes de l’éducation positive est de chercher les véritables besoins des enfants qui se cachent derrière les comportements inappropriés. Le guide décapant des parents imparfaits prend l’exemple (parmi d’autres très intéressants et que vous avez certainement rencontrés) de l’enfant qui refuse de venir à table.

Imaginez que vous l’avez appelé de nombreuse fois. Il est en effet dans l’opposition. A vous de trouver son besoin caché. Pourquoi fait-il cela ? De quoi a-t-il besoin ? A découvrir dans le guide.

Bannir la punition et la récompense pour encourager et valoriser les efforts

Un autre grand principe de l’éducation positive traité dans Le guide décapant des parents imparfaits, l’éducation positive : l’impact des punitions et des récompenses sur vos enfants.

Les punitions engendrent d’abord des rancœurs et ensuite de la dévalorisation. Aussi, les récompenses vous collent au jugement des autres et vous empêchent de faire par vous-même. Pour en finir avec ce système et entrer dans la bienveillance éducative : fixez le cadre et les limites avec vos enfants.

Reformuler : remettre en forme son langage instinctif avec les outils de l’éducation positive

Le dernier chapitre du livre est consacré à la reformulation. Nous avons tous tendance, en tant que parents, à parler à nos enfants sur le ton de l’injonction : « fais ci, fais ça… ». Dans ce septième chapitre, vous verrez comment mettre en place une communication bienveillante avec vos enfants pour leur donner envie de coopérer, de s’investir dans la vie familiale et devenir autonomes et responsables. Vous verrez à cet égard le pouvoir des questions : les questions de curiosité.

Dans l’ensemble, Le guide des parents imparfaits, l’éducation positive nous invite à repenser notre relation avec nos enfants parce que c’est sûr, nous voulons le meilleur pour eux. Alors autant profiter de ce fourmillement d’astuces et de conseils pour démarrer l’éducation positive !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le guide décapant des parents imparfaits
5 (100%) 1 vote

Pin It on Pinterest

Shares
Share This