fbpx

Maria Montessori : la femme derrière la célèbre méthode

Aujourd’hui la méthode Montessori est mondialement connue et reconnue. Si la plupart des gens savent de quoi il s’agit, connaissent une école Montessori ou en ont tout simplement déjà entendu parler, beaucoup ne connaissent pas la femme qui l’a créée. Maria Montessori était une médecin et pédagogue italienne du XXème siècle.

Née en 1870, cette femme étonnante et brillante va développer à elle seule une des méthodes pédagogiques les plus pratiquées au monde aujourd’hui. Avec un parcours impressionnant, elle a su imposer des théories particulièrement novatrices pour l’époque.

A force de travail et de conviction, elle a pu développer sa pédagogie et prouvé le bien-fondé de ses idées par des résultats concrets.

Alors que Maria Montessori est décédée depuis plus de soixante ans, son héritage est aujourd’hui plus vivant que jamais. Sa méthode est utilisée dans le monde entier et est une référence en matière d’éducation bienveillante.

Une personnalité hors norme

A la fin du XIXe siècle, le métier de médecin et les hautes études sont exclusivement réservés aux hommes. Pourtant, Maria Montessori se passionne pour les mathématiques et la biologie qui ne sont alors pas des occupations considérées comme respectables pour une femme.

Elle bouscule ainsi les règles de son époque et intègre un lycée technique pour garçon dans un premier temps.

Puis elle rejoint la faculté de médecine, elle aussi est réservée aux hommes. Elle parvient à devenir médecin malgré les nombreuses critiques et le manque de soutien de sa famille.

C’est en travaillant dans la clinique psychiatrique de l’université de Rome qu’elle découvre l’univers des enfants dits retardés mentaux.

L’environnement dans lequel ils évoluent la choque, sans jeux ni adaptations. Cela lui semble contreproductif. C’est là que germe en elle l’idée que l’aménagement de leur environnement pourrait apporter des bénéfices sur leurs apprentissages.

Déjà, elle pressent  l’importance de la pédagogie pour le développement de ces enfants. Elle décide de s’y consacrer pour vérifier si sa théorie est valide : en effet, elle pense que l’approche pédagogique peut leur apporter au moins autant que la prise en charge psychologique.

Elle commence alors à tester ses hypothèses en modifiant les conditions d’accueil de ces enfants.

La naissance de la méthode de Maria Montessori

Après plusieures années de travail à la clinique psychiatrique, elle obtient des résultats positifs tout à fait significatifs. Elle se dit alors que si ses principes fonctionnent pour cette catégorie d’enfant, elle doit pouvoir également être bénéfique aux enfants dits « normaux ».

Après des études en psychologie et philosophie, elle rejoint un projet social. Un organisme ayant pour mission d’améliorer les conditions de vie dans un quartier défavorisé lui confie un projet d’école.

 L’objectif est alors de regrouper les enfants afin de leur donner une éducation, des règles d’hygiène et d’éviter qu’ils ne causent des problèmes dans le quartier.

C’est là qu’elle peut réellement mettre en pratique toutes ses idées. Elle crée une « maison des enfants », aux dimensions des enfants ou chacun contribue. Les enfants participent à l’entretien de la maison et on leur dispense une éducation.

Maria Montessori définit alors le rôle de l’éducateur au sens où on l’entend aujourd’hui dans l’éducation montessorienne. Un accompagnant, un observateur de l’enfant qui va le guider dans ses apprentissages.

Maria Montessori expérimente dans ce projet tout ce qui composera ensuite sa méthode. Ses succès sont si importants que de nombreux organismes la sollicitent pour créer de nouvelles maisons d’enfants à travers tout le pays.

En quoi les principes de Maria Montessori sont-ils révolutionnaires ?

Maria Montessori prône une vision de l’enfant tout à fait originale pour ses contemporains. Il faut en effet replacer ses travaux dans leur contexte du début du XXème siècle. L’enfant n’est alors pas du tout considéré dans son individualité, les principes éducatifs sont très stricts.

L’enfant doit obéir à l’autorité et il est considéré comme un être non abouti à qui il faut tout apprendre.

Maria Montessori défend l’idée que l’enfant doit certes être accompagné mais qu’il a déjà en lui toutes les compétences d’un être humain. Elle pense qu’il est un individu à part entière, fondamentalement bon. Sa méthode est donc basée sur l’observation de l’enfant et la confiance en ses capacités de développement naturelles.

Maria Montessori est aussi la première à aborder l’importance de l’environnement dans la prise d’autonomie de l’enfant.

A une époque où l’enfant doit s’adapter en permanence à un environnement conçu pour les adultes, elle avance l’idée que c’est à l’adulte d’adapter l’environnement à la taille et aux capacités des enfants. Ainsi ils peuvent faire les choses par eux-mêmes.

Tous ces principes sont donc particulièrement novateurs pour l’époque, à tel point que sa méthode demeure encore aujourd’hui une méthode éducative à la pointe de la modernité.

La fuite de l’Italie fasciste

A l’aube de la seconde guerre mondiale, Mussolini s’intéresse de près à tous les systèmes éducatifs et donc aux écoles de Maria Montessori.

Cependant cette dernière refuse les uniformes fascistes dans ses écoles ce qui lui vaut la fermeture de tous ses établissements.

Elle se voit alors obligée de fuir l’Italie pour pouvoir continuer à travailler sur sa passion. C’est en Inde puis aux Pays-Bas qu’elle continue de développer sa pédagogie tout le reste de sa vie.

Un héritage impressionnant

Aujourd’hui la méthode Montessori est présente dans le monde entier et compte plus de 20 mille écoles. Certains pays en ont même fait leur norme pédagogique.

Maria Montessori a littéralement remis en question la vision de l’enfant et de l’apprentissage. C’est par ses résultats concrets que sa méthode s’est imposée comme une référence éducative.

Ses travaux ont permis de considérer l’enfant comme un être doué de capacités à se développer lui-même. L’éducateur Montessorien étant un guide, un accompagnant permettant à l’enfant d’atteindre son épanouissement.

Cette vision, très en avance sur son temps, l’amène à développer des thèmes comme l’importance du corps et du mouvement dans l’apprentissage et le développement de l’enfant mais aussi la bienveillance dans l’éducation. Près d’un siècle plus tard, ces principes seront validés par les neurosciences, faisant de Maria Montessori une précurseuse dans le domaine de l’éducation et du développement de l’enfant.

Formations

Retrouvez la joie et la sérénité en famille Retrouvez la joie et la sérénité en classe

Rejoignez-nous sur votre réseaux préféré :

Testez-vous

advertisement
Maria Montessori : la femme derrière la célèbre méthode
Notez cet article

Privacy Preference Center

Statistiques

aaaaaaaaaaaa

bbbbbbbbbbbb
dddddd

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?

Are you sure?

By disagreeing you will no longer have access to our site and will be logged out.

Pin It on Pinterest

Share This