fbpx

La chambre montessori: Premier pas vers l’autonomie

 La chambre montessori: Premier pas vers l’autonomie

Au moment où l’enfant arrive dans la vie de ses parents, il transforme leurs habitudes. La chambre de bébé devient un défi. Il faut peindre, acheter les meubles. Aussitôt, on s’inspire des tendances : la chambre où rien ne dépasse ! Une belle armoire, un beau lit à barreaux, une jolie commode. Tout est assorti. Les parents sourient de bonheur alors que bébé enfermé dans son lit demande de plus en plus d’attention…Mais pourquoi ? La chambre montessori, vous connaissez ?

« Il faut préparer les conditions qui rendent possible la manifestation des caractères naturels de l’enfant » expliquait Maria Montessori dans Pédagogie scientifique. En effet, au cœur de sa pédagogie, on retrouve le besoin essentiel de l’enfant de trouver son indépendance. Or, qui dit indépendance et Montessori dit aussi chambre montessori !!

Pourquoi n’y a t-il pas de lit à barreaux dans une chambre montessori ?

 

Changer ses habitudes !

Dans une chambre montessori, l’enfant est libre de s’allonger sur son lit et de se lever tout seul. C’est ainsi que la pédagogie Montessori préconise pour l’enfant qui peut se lever seul un petit matelas confortable, posé à même le sol.

Maria Montessori, dans L’enfant, nous dit ceci : « Le lit des enfants qui savent déjà se mouvoir seuls est une hérésie. Différent du berceau qui a sa beauté et son moelleux, différent du lit des grandes personnes fait pour s’étendre commodément et dormir, ce qu’on appelle « le lit d’enfant » est la première prison qu’offre la famille à ces êtres qui luttent pour leur existence intellectuelle. »

C’est ainsi que Maria Montessori définit le lit à barreaux qui répond à un besoin de sécurité propre aux adultes qui entourent l’enfant. Elle parle aussi de « cage surélevée ». L’enfant, seul dans ce lit de bébé fermé, ne craint rien. Tandis que l’angoisse des parents s’apaise, celle de l’enfant grandit. Alors que son espace de liberté se réduit, naturellement, l’enfant va solliciter ses parents. Il ne s’agira pas là forcément d’appeler pour un besoin véritable, mais de retenir l’attention des adultes.

Le sommeil au rythme de l’enfant

Imposer un temps de sommeil ne reviendrait-il pas en fin de compte à forcer la nature ?

Il est vrai que nous sommes habitués à coucher nos enfants à des heures « convenables ». C’est-à-dire que finalement, ce sont nous, les adultes qui décidont de quand l’enfant est fatigué. Maria Montessori propose à l’adulte d’observer l’enfant et de repérer son rythme naturel de sommeil. La chambre montessori est pensée en fonction du développement de l’enfant et de ses besoins : couché à l’heure qui lui convient, l’enfant ne rechignera pas à aller dormir.

Toujours dans L’enfant, Maria Montessori nous dit ceci : « Une des premières aides à la vie psychique de l’enfant est la réforme du lit et des habitudes relatives au long sommeil imposé. L’enfant doit avoir le droit de dormir quand il a sommeil, de s’éveiller quand il a fini de dormir et de se lever quand il le veut. » C’est pourquoi il est primordial de prendre en considération son rythme. En effet, il n’est pas réglé comme une horloge et l’heure à laquelle nous souhaitons le coucher n’est pas forcément celle qui lui convient !

Comment organiser une chambre montessori ?

 

 Les grands principes

La chambre montessori est pensée pour le développement de l’enfant. Aussi, elle est organisée pour permettre à bébé de découvrir son environnement librement et en toute sécurité. C’est pourquoi tout doit lui être accessible. Les jouets, bien sûr mais aussi ses habits que l’on rangera dans un petit meuble à sa hauteur et évidemment son lit !

Dans la chambre montessori, on privilégie des couleurs douces et neutres notamment pour créer une atmosphère apaisante et calme, un cocon. Aménager une chambre montessori, c’est aussi créer une pièce bienveillante, propice au développement de la confiance en soi.

La lumière aussi devra retenir l’attention. Maria Montessori nous incite à comprendre que dans sa chambre montessori, l’enfant doit faire la différence entre le jour et la nuit. Si bien que pour respecter ce besoin fondamental, sa sieste ne doit pas se passer dans le noir. Le matin, il doit également pouvoir s’éveiller avec la lumière du jour.

La chambre montessori en quatre espaces

Une chambre montessori est organisée en quatre espaces bien distincts : Un espace pour le sommeil, un espace pour le change avec la table à langer, un espace pour le repas et un espace pour l’activité et la motricité.

 

 Le sommeil

Comme dit plus haut, à partir de 9, 10 mois bébé se lève tout seul. Il peut donc se coucher seul! C’est grâce à son grand lit au sol, accessible à la demande, que l’enfant pourra se reposer quand il en aura besoin en toute sérénité. A côté de son lit Montessori, on peut placer un petit tapis pour amortir les transitions parfois un peu brusques entre le lit et le sol ! Le lit sera mieux placé dans un coin de la pièce, avec pourquoi pas, un tour de lit. L’enfant doit avoir une vue d’ensemble sur sa chambre montessori et même si possible, vue sur la porte.

 

Le mobilier de la chambre montessori

D’abord pour langer bébé, une commode, un petit matelas, une serviette et surtout, tout à portée de main ! Votre enfant va bouger de plus en plus et va vouloir attraper tout ce qui l’entoure au risque de belles cascades. Il faut veiller à le garder à l’œil, tout en lui permettant de découvrir son environnement.

Ensuite, au fur et à mesure qu’il va grandir, l’enfant va vouloir participer à son habillement. Une belle armoire avec les habits bien rangés lui sera malheureusement inaccessible. Or, pour son développement, il est indispensable que l’enfant puisse apprendre à s’habiller. A sa manière, certes, mais il sera tellement impliqué ! Un petit meuble à sa hauteur ravira sa curiosité vestimentaire. Il ouvrira ses tiroirs pour découvrir ses habits et commencer son apprentissage.

 

Le repas en toute sérénité

Pour donner le biberon, allaiter, quoi de mieux qu’un fauteuil bien confortable. Placé toujours au même endroit dans la chambre, il sera le signe d’un moment de plaisir partagé entre Maman et bébé, en adéquation avec la pratique du maternage.

 

Bouger, découvrir, jouer !

Toujours dans le but d’être au plus près du développement de l’enfant et de ses besoins, l’espace de la chambre montessori dédié aux activités devra répondre à sa volonté de « faire seul »et favoriser la motricité. Pour le tout-petit, les mobiles, avec un tapis confortable au sol et un miroir: l’enfant se découvre en se regardant dans le miroir. On peut ajouter une barre solidement fixée au mur sous le miroir quand l’enfant va commencer à se hisser sur ses jambes. Imaginez cette jolie victoire d’atteindre son reflet avec la force de ses jambes ! On complètera l’espace avec un meuble bas avec des paniers par exemple, pour ranger ses jouets.

Une ambiance bienveillante

 

Maria Montessori nous parle « d’aide à la vie » comme nouvelle manière d’éduquer. L’adulte n’est plus en position de domination sur l’enfant mais en est l’accompagnateur, l’auxiliaire. La méthode Montessori nous permet d’élargir notre horizon sur les pratiques éducatives.  Les travaux récents de Céline Alvarez, qui a mené l’expérience Montessori dans sa classe de maternelle, dont éloquents à cet égard!

Aménager la chambre Montessori crée une ambiance positive.  Elle est quelque part la petite maison de votre bambin et doit lui permettre de s’épanouir dans une grande confiance en soi. Tandis que l’adulte observera l’enfant et le guidera avec bienveillance, celui-ci pourra grandir en toute sérénité.

En fin de compte, pratiquer Montessori à la maison, c’est totalement faisable! Beaucoup d’informations existent sur le sujet, dont nous pouvons nous inspirer. Il existe aussi une formation Montessori 0-3 ans et des ateliers Montessori pour approfondir nos connaissances et maîtriser la méthode.

Rejoignez-nous sur votre réseau préféré :

Testez-vous

advertisement

Formations Complètes

Retrouvez la joie et la sérénité en famille Retrouvez la joie et la sérénité en classe

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La chambre montessori: Premier pas vers l’autonomie
Notez cet article

Pin It on Pinterest

Share This