fbpx

Eveil Montessori de 0 à 3 ans I Aide moi à être moi-même

Le petit enfant devant un miroir commence à comprendre qui il est. De la naissance à 3 ans, il absorbe son environnement. Cette imprégnation construit sa manière d’être au monde. Maria Montessori a élaboré, grâce à son expérience de la Maison des Enfants, un environnement favorable ainsi qu’un matériel sensoriel adapté aux plus jeunes enfants, c’est-à-dire fondé sur leur développement libre et l’acquisition progressive de leur autonomie. On appelle cette méthode l‘éveil  Montessori.

L’éveil Montessori du bébé de 2 mois

 

Le développement psychologique

 

La période symbiotique et l’attachement

A la naissance, l’enfant est totalement dépendant. Cest la période symbiotique. Il vit, à cet égard, en fusion avec sa mère. Ainsi, les liens d’attachement vont se consolider.D’autre part, le développement psychologique du nourrisson est fortement lié à la période sensible de l’ordre. Le nouveau-né a en effet besoin de créer avec ses proches une relation prévisible, empreinte de chaleur et d’attention, pour s’épanouir. Vers 2 mois, le bébé va commencer à différencier les humains et les choses.

Le sourire comme premier signe de détachement

Le bébé va progressivement comprendre qu’il est une personne. C’est pourquoi René Spitz, psychiatre et psychanalyste, a mis en avant le sourire comme premier signe par lequel le bébé commence à percevoir l’autre. Ainsi, il va différencier  ce qui est animé de ce qui ne l’est pas. En somme, percevoir le sujet et l’objet.

 

La motricité

A la naissance, le nourrisson a des réflexes. Notamment, son petit poing se serre automatiquement si son parent stimule la paume de sa main. Aussi, la succion et la déglutition lui sont naturelles. S’il est délicatement mis debout (bien soutenu), il va agiter les jambes comme s’il allait marcher. Il est également dans le développement sensoriel et dans le mouvement. Vers 2 ou 3 mois, il va commencer à relever la tête et s’éveiller à son environnement. Il va également voir ses mains passer devant ses yeux sans se rendre compte que ce sont les siennes.

 

Le langage: la prosodie de la langue

L’enfant, à la naissance, connaît déjà le son de la voix de sa mère. En effet, son système auditif s’est déjà bien développé alors qu’il était encore dans le ventre de sa mère. C’est pourquoi, il est habitué au rythme et à la mélodie de la langue qu’il entend: c’est la prosodie. Néanmoins, ses possibilités de s’exprimer sont limitées par l’immaturité de son système musculaire. Pour cette raison, il s’exprime par des sons ouverts et souvent crie ou pleure quand il a besoin de nous.

 

Le matériel pédagogique pour l’éveil Montessori du bébé à partir de la

naissance

Les mobiles Montessori

Maria Montessori a développé un matériel spécifique pour permettre au bébé de stimuler sa perception visuelle. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, un mobile adapté à sa progression et à son éveil est proposé. Quatre mobiles sont utilisés en éveil Montessori.

 

Le mobile des contrastes de Munari

Les formes géométriques en contraste noir et blanc et la boule transparente réfléchissant la lumière favorisent la stimulation visuelle de l’enfant.

 

Les octaèdres

 

Le mobile composé de trois octaèdres bleu, jaune et rouge invite l’enfant à se concentrer sur la perception des couleurs et la profondeur du champ.

 

Le mobile de Gobbi

Ce mobile propose de décliner cinq sphères dans différentes teintes de la même couleur. Toujours au gré des mouvements du matériel, l’enfant exerce sa concentration. Ainsi, il observe et stimule sa vision.

 

Les danseurs

Sur un papier irisé, ces formes dansantes qui réfléchissent la lumière et inspirent le mouvement sont à présenter à l’enfant en parallèle des autres.

 

L’éveil Montessori du bébé de 4 mois

Le développement psychologique

La construction de l’identité

Vers 4 ou 5 mois, le bébé commence à intérioriser les liens. C’est le début du détachement vers la compréhension  de sa singularité. En effet, il est en pleine période sensible du développement sensoriel. Il commence alors à s’intéresser de près à son environnement.

 

Le développement de la motricité

En pleine période sensible du mouvement, il arrive à se retourner du dos sur le ventre et l’inverse. Par exemple, quand il est sur le ventre, il s’appuie sur ses bras et détache progressivement son corps du sol. Aussi, le bébé attrape ce qui est à sa portée. En réalité, il « balaie » autour de lui et serre la main sur l’objet rencontré pour le saisir. Il est dans l’apprentissage. En effet, il va progressivement comprendre que c’est bien lui qui avec ses petites mains attrape son jouet Montessori!

 

Le langage: la répétition des intonations

Le bébé commence à articuler des sons. Il continue à absorber inconsciemment la prosodie de sa langue maternelle. Ainsi, les sons qu’ils reproduit vont correspondre à la langue avec laquelle ses proches lui parlent. Il babille. C’est à dire qu’il répète les syllabes selon le rythme et les sons qu’il entend.

 

Le matériel et l’environnement pour l’éveil Montessori d’un bébé de 4 mois

Tandis que les objets suspendus (anneaux, objets de différentes textures) ravissent sont envie de serrer, de secouer, d’observer et d’expérimenter le mouvement, l’adulte peut disposer au sol des hochets silencieux ou à clochettes. D’abord près de bébé, il pourra ensuite les éloigner un peu. En voulant les atteindre, le bébé découvre ses capacités à bouger.

Comme nous souhaitons qu’il évolue en sécurité et en liberté, nous l’installons confortablement sur un tapis moelleux et douillet depuis lequel il peut voir son reflet dans un miroir solidement fixé au mur.

 

L’éveil Montessori du bébé de 6 mois

Le développement psychologique

L’angoisse de séparation

Vers 6/8 mois, le bébé distingue l’objet dans le sens où sa mère, qu’il différencie désormais de lui-même, est très importante pour lui. A vrai dire, il a peur de l’étranger. En effet, c’est le deuxième organisateur de René Spitz. Le bébé développe une angoisse de séparation qui vient enfin de compte du fait qu’il comprend l’autre comme une personne. Cependant, il ne veut pas la voir disparaître.

En bref, il comprend l’absence comme une disparition. Dans la construction de son identité, il va prendre conscience de la permanence de l’objet. Ainsi, cette angoisse de séparation qui nous inquiète tous s’évanouit au fur et à mesure du développement de l’enfant.

 

Le développement de la motricité

Aux alentours de 6 mois, bébé commence à s’asseoir. Ses expériences sensorielles le poussent à explorer et à développer ses capacités de mouvement. Ainsi, il expérimente la marche à quatre pattes. Enfin, dès qu’il se sent suffisamment en confiance, il se redresse sur ses jambes et apprend à marcher. Ses capacités motrices évoluent. Son pouce se détache de ses autres doigts: c’est la pince inférieure.

 

Le langage: la compréhension des intonations

Plus nous parlons à l’enfant, plus il aime communiquer. Par conséquent, il babille, répète les sons qu’il entend et comprend de mieux en mieux. Selon l’intonation que nous allons mettre dans les mots que l’on va prononcer auprès de lui, il va comprendre. Ainsi, la communication  verbale et non verbale vont se lier profondément.

Le matériel Montessori et l’environnement pour son éveil

Dans un espace sécurisé, l’enfant va continuer ses explorations. Dans l’ensemble, la méthode Montessori nous invite à adapter l’espace que nous avons créé pour le nourrisson. Selon l’intérêt que notre enfant porte encore aux mobiles, on peut lui proposer d’autres activités.

En effet, un matériel spécifique comme les boîtes de permanences de l’objet et les boîtes d’encastrement permettent au bébé d’exercer sa concentration. Une petite étagère avec des paniers lui donneront le libre choix de ses activités. De même, alors qu’il est dans cette période d’angoisse de séparation, les tirelires à jetons vont l’aider à comprendre que l’objet absent ne dispraît pas forcément.

Il est émerveillé quand il ouvre le tiroir et voit l’objet! Pour qu’il s’exerce selon ses facultés motrices à se redresser, nous pouvons lui proposer une barre solidement fixée au mur et des chariots à pousser.

L’éveil Montessori de l’enfant de 12 mois à 2 ans

Le développement psychologique

Chaque enfant est unique et son développement psychologique s’observe selon des tendances générales. Entre 12 et 18 mois, le bébé va commencer à affirmer sa volonté. C’et à dire qu’il va exprimer sa différence par le « non ». C’est ce que René Spitz nomme le troisième organisateur. L’enfant construit progressivement son identité en travaillant dans son environnement. Et de l’environnement va naître la confiance en soi.

 

Le développement de la motricité

A partir de 12 mois, l’enfant acquiert une fluidité dans ses mouvements naturels. C’est pourquoi un environnement sécurisé, adapté et libre lui sera bénéfique. D’ailleurs, il affine ses compétences pour attraper les objets qui l’entourent. Il va en effet utiliser ses deux mains. Enfin, sa motricité fine va s’exercer à travers les objets qu’il va manipuler.

Vers les premiers mots

Vers 12 mois, le bébé prononce son premier mot intentionnel. Mais encore, il poursuit sa progression dans la communication verbale et non verbale. Aussi vers 2 ans, il est dans l’explosion du langage. En fait, il enrichit son vocabulaire jusqu’à entrer dans les mécanismes de la lecture et de l’écriture. En effet, la pédagogie Montessori nous démontre qu’apprendre à lire est à la portée d’un jeune enfant. Vers 18 mois, alors qu’il est en pleine période sensible du langage, il va s’intéresser aux imagiers.

Le matériel d’éveil Montessori

L’environnement évolue avec l’enfant. La précision de la coordination oeil/main s’accentue et le mouvement est plus fluide. Donc, plus d’activités sont possibles. Autour des boîtes d’encastrement de solides géométriques, nous pouvons ajouter les paniers à trésors (des objets aux textures variées à explorer, sentir, toucher).

En effet, ils permettent au bébé de découvrir le monde qui l’entoure. D’autre part, vers 18 mois, l’enfant s’intéresse à son quotidien. Dans l’ensemble, le matériel pédagogique de la vie pratique focalise son attention. Un petit balai pour faire la poussière, mettre la table, nettoyer quelque chose à l’eau et au savon, prendre soin d’une plante. Il nous imite et donc se sent en sécurité dans un environnement bienveillant.

En vie sensorielle, on peut introduire la première boîte de couleur et proposer de la peinture (une couleur à la fois), modeler de l’argile pour muscler son poignet et pourquoi pas lui présenter la tour rose.

 

 

 

L’éveil Montessori de l’enfant de 3 ans

Le développement psychologique

A trois ans, l’enfant entre dans une nouvelle période. Il a conscience de lui-même: c’est l’esprit absorbant conscient. Il continue de construire son identité et son intelligence grâce à ses expériences sensori-motrices et l’exploration de son milieu.

 

Le développement moteur

A 3 ans, l’enfant se construit dans le mouvement qui a un but fini. Pour cette raison, il a besoin de voir dans son mouvement un début et une fin. Ainsi, il va répéter et se concentrer. C’est pourquoi, le matériel pédagogique suit ce principe fondamental de la pédagogie Montessori. D’autre part, ces activités qui ont un but défini (Il les répète pour s’entraîner) vont lui permettre de coordonner son travail de la main avec celui de la pensée.

 

Le langage

A 3 ans, l’enfant entre dans une période que Maria Montessori nomme « apprends-moi à faire seul« . L’explosion du langage dans laquelle il est immergé va favoriser sa concentration sur les activités langagières. Etant donné cet intérêt, nous allons très vite pouvoir entamer les exercices préalables à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. D’abord la reconnaissance des sons, à travers le jeu « Je devine » .Puis, suivront vite les lettres rugueuses.

 

Les activités d’éveil Montessori dans un espace adapté

Quelle joie d’exercer sa parentalité bienveillante et d’observer son enfant évoluer librement dans un environnement adapté! Montessori à la maison s’organise et l’éveil Montessori montre son efficacité!

L’environnement de notre enfant va désormais s’adapter à son besoin d’indépendance et d’autonomie dans ses activités. Par exemple, on peut organiser son espace comme une « mini classe maternelle« .

Ainsi, on peut aménager un coin vie sensorielle et vie pratique puis ajouter un espace arts plastiques ainsi que ses jouets Montessori, sur une étagère, en libre accès.

L’esprit absorbant inconscient de l’enfant et les périodes

sensibles au cœur de l’éveil Montessori

 

L’enfant absorbe son environnement

Entre la naissance et ses trois ans, le jeune enfant s’imprègne de son environnement de manière inconsciente. C’est à dire que le bébé capte toutes les impressions autour de lui, avant même de pouvoir bouger. On parle alors d’esprit absorbant inconscient car l’enfant n’a pas encore conscience de lui-même.

Par exemple, l’apprentissage de la langue maternelle montre cette faculté inhérente à la nature du jeune enfant : il entend et absorbe sa langue maternelle sans effort.

Selon Maria Montessori, la meilleure manière d’accompagner ce potentiel extraordinaire est d’offrir au bébé un environnement d’éveil dont les conditions  et le matériel pédagogique permettent ce développement dont il est seul maître.

L’éveil Montessori au plus près des besoins de l’enfant

Toute ambiance Montessori est organisée selon les périodes sensibles que l’enfant rencontrent au cours de son développement. Ainsi, ces périodes sont repérables quand on le voit s’intéresser à des choses en particulier. L’ordre, le mouvement, le langage, les petits objets, le comportement social, le raffinement des sens sont les périodes sensibles identifiées par Maria Montessori. C’est pourquoi l’adulte vigilant et bienveillant associera à ces périodes des activités qui y seront liées. Alors, l’enfant, ainsi animé d’un profond intérêt, apprendra et retiendra.

Le nido, espace pensé pour l’éveil Montessori

 

Un cocon pour explorer en sécurité

« Le mouvement est le facteur indispensable à la construction de la conscience » écrivait Maria Montessori. Le Nido a été conçu pour accueillir les bébés comme dans un cocon. D’abord, c’est un espace d’apprentissage, d’éveil à la vie, pensé au plus près des besoins des jeunes enfants. Il répond en particulier au besoin qu’ils sont de se sentir en sécurité pour développer leur potentiel harmonieusement. Ensuite , il peut s’agir d’un espace créé par des professionnels de la petite enfance (crèches ou assistantes maternelles) ou bien d’ateliers Montessori pour l’éveil des 0-3 ans.

L’éveil Montessori à la maison

Avant tout, c’est un espace que nous pouvons facilement aménager chez nous car le jeune enfant apprend beaucoup au sein de la famille. L’enfant évolue dans son environnement proche, adapté et sécurisé. Dans cet espace harmonieux, nous pouvons devenir pédagogue de notre enfant. A cet égard, nous allons pouvoir véritablement nous occuper de l’essentiel. C’est à dire privilégier la communication que nous allons développer avec lui, du regard qui va lui montrer l’importance qu’il a à nos yeux  au langage, bref être en lien.

Rejoignez-nous sur votre réseau préféré :

Testez-vous

advertisement

Formations Complètes

Retrouvez la joie et la sérénité en famille Retrouvez la joie et la sérénité en classe

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eveil Montessori de 0 à 3 ans I Aide moi à être moi-même
5 (100%) 4 votes

Pin It on Pinterest

Share This